Jeu de calcul Mathador

Mathador : le Compte est Bon avec des dés et des énigmes !

Qui ne connaît pas Le Compte est Bon, un jeu télévisé diffusé pour la première fois en janvier 1972 dans l’émission Des Chiffres et des Lettres ? Le but du jeu : atteindre un nombre cible à l’aide de six nombres outils et des quatre opérations élémentaires.

Le jeu de société Mathador, édité par le réseau Canopé (lié au ministère de l’Éducation) s’appuie sur cette même mécanique de calcul à l’envers. Créé en 1999 par un professeur de mathématiques en collège, Éric Trouillot, il offre l’opportunité de s’exercer au calcul mental en s’amusant. Le principe ? Un nombre cible, cinq nombres à utiliser avec les quatre opérations : additions, soustraction, multiplication et division. 

Dans la boîte : un plateau formalisant un parcours sur lequel les joueurs doivent faire évoluer leur pion, des dés qui permettent de fixer le nombre cible et les nombres pour le calcul, ainsi qu’une série de cartes énigmes et chance.

Principalement utilisé dans les écoles, le jeu de plateau Mathador était auparavant disponible en deux versions : l’une destinée aux collégiens, l’autre aux élèves plus jeunes. Il a été modernisé fin 2019 pour fusionner les deux versions et le rendre plus ludique et familial !

Dans sa version la plus récente, recommandée à partir de 8 ans, il est donc possible de moduler la difficulté du jeu, selon l’âge des joueurs. Les dés violets donnent le nombre cible : la combinaison d’un dé à 6 faces et d’un dé à 10 faces permet d’obtenir un nombre cible compris entre 10 et 69, la combinaison de deux dés à 10 faces ouvre la palette de nombres envisageables, entre 0 et 99.

Défis et énigmes

Lés dés du jeu Mathador

Les dés blancs (à 4, 6, 8, 12 et 20 faces) indiquent les nombres à utiliser. Ils ne peuvent servir, au plus, qu’une fois. Les quatre opérations sont possibles. Un dé vert, facultatif, permet d’imposer l’une d’entre elles lors de défis.

Des cartes chances peuvent également imposer l’une des quatre opérations. De manière générale, ces fameuses cartes chance – qui font leur apparition dans cette version du jeu Mathador – pimentent la partie.

Le calcul avec nombre cible n’est pas la seule compétence requise. Le parcours matérialisé sur le plateau permet d’alterner défis et résolutions d’énigmes mathématiques. Dans les deux cas, il faut calculer !

Quatre types de défis attendent les joueurs… Un défi rapidité, un défi cible imposée (indiquée sur la carte défi et non par les dés violets), un défi complexité (avec un barème de points selon les opérations utilisés) et le défi quantité (avec une gratification selon le nombre de solutions trouvées).

Les énigmes du jeu Mathador

Les énigmes, dont la difficulté est indiquée sur les cartes, sont de tout ordre : « Si on multiplie l’âge de Louis par 2 et que l’on ajoute 1 on trouve l’âge de Simon : 15 ans. Quel est l’âge de Louis ? » « Il y a 10 jours c’était jeudi. Quel jour de la semaine était hier ? »

Le joueur ou l’équipe (car au-delà de trois joueurs il est recommandé de jouer en équipe) qui atteint la case Bravo ! remporte la partie.

Ce que nous aimons

  • la mécanique du jeu de calcul à l’envers qui offre une réelle gymnastique en matière de calcul mental.

Comme le note Eric Trouillot dans le guide pédagogique qui accompagne le jeu (guide destiné aux enseignants) : « À l’inverse du calcul mental classique, direct (une opération donnée, un résultat attendu), l’élève (ndlr : où l’enfant qui joue à la maison) est, ici, rendu acteur dans son calcul : il a des choix opératoires et numériques à effectuer, contrairement à des situations plus classiques où il est guidé dans sa démarche. Les choix qu’il doit réaliser pour atteindre le nombre-cible lui imposent un travail sur le sens des opérations et les ordres de grandeur. Le nombre-cible à fabriquer est consciemment ou inconsciemment analysé avant de chercher à l’atteindre. »

Ce qu’apporte le jeu, selon son concepteur : un travail sur le sens des nombres et des opérations et sur la perception des ordres de grandeur, l’acquisition d’automatismes, la mémorisation d’opérations complexes, une plus grande aisance dans les calculs et plaisir à manipuler les nombres.

  • Les sept dés multifaces, de formes distinctes, dont la manipulation sert l’aspect ludique : le jeu prime sur l’apprentissage de type scolaire !

Ce que nous aimons moins

  • des parties qui peuvent sembler répétitives dans leur déroulé même si les nombres varient à chaque fois et que les énigmes sont fournies en quantité suffisante.

Mathador Flash, une déclinaison du jeu Mathador, pour des parties rapides

Devant le succès du jeu en classe depuis 20 ans, le réseau Canopé a décliné le jeu :

  • avec la boîte de jeu Mathador Flash. Dans ce cas, les dés rouges donnent le nombre cible à retrouver, entre 0 et 99. Les dés blancs, les nombres à combiner pour y parvenir. Il faut être le plus rapide pour gagner la partie !
  • Du côté du numérique, 
    • Mathador Solo est idéal pour se perfectionner en calcul mental offre 30 niveaux de difficulté croissante, et combine comme le jeu de plateau des calculs à l’envers et des énigmes mathématiques. Le parcours dans le jeu permet de gagner des points et est progressif,
    • Mathador Chrono est apprécié des enfants qui aiment le calcul mental et les défis contre la montre ! Le jeu – qui peut être joué seul ou en réseau  – consiste à résoudre un maximum de calculs en un temps limité, utiliser des opérations complexes pour marquer le plus de points et faire face à des épreuves de difficulté croissante.
    • L’application Mathador Flash & Plato, disponible sur l’Apple Store, propose dans sa version « Plato » un parcours de 28 cases à terminer le premier et dans sa version « Flash » un nombre d’épreuves à déterminer au début de la partie.
  • Pour les enseignants, un escape game mathématique “Mathador” est également commercialisé par le réseau Canopé.
  • Pour les familles, des cahiers d’activité permettent aux enfants de s’exercer au calcul mental de façon ludique, dans l’esprit du jeu Mathador. Selon le niveau scolaire des enfants, chaque livret propose des épreuves Mathador ainsi que problèmes à résoudre, des énigmes, des labyrinthes, etc. Vous n’avez pas les dés nécessaires à la maison ? Pas de souci : sont fournis des patrons cartonnés à monter pour jouer avec les sept dés Mathador ! Conçus par Éric Trouillot et par l’équipe Mathador, ces livrets d’activité sont édités par Larousse.
  • un concours Mathador Classe est également proposé aux établissements scolaires.

Un coup gagnant

Au fait, connaissez-vous le « Coup Mathador » ?

Le coup Mathador consiste à fabriquer le nombre-cible en utilisant les cinq nombres et les quatre opérations. Dans le cadre du jeu de plateau, il permet de remporter immédiatement les défis Complexité. Il rapporte 13 points dans le cadre du jeu Mathador Flash et des jeux en version numérique. C’est également sur la base de cette règle que fonctionne le concours Mathador Classe.

Le site Mathador publie de nombreuses informations sur les jeux Mathador ainsi que le blog d’Éric Trouillot. Ce blog est à consulter sans modération ! Très généreux en conseils, Éric Trouillot décrit notamment de nombreux jeux de société et recommande des applications en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *