Shut the box

Shut the box : un jeu traditionnel pour s’amuser avec les additions

Connaissez-vous le jeu « Shut the box », un jeu traditionnel qui permet de travailler les additions tout en s’amusant ?

Shut the box (« Fermer la boîte » en français) est également appelé, en France, le jeu de Trac (à ne pas confondre avec le Tric Trac).

D’après différentes informations lues ici et là sur internet, ce jeu était connu en France à la fin du XIXe siècle. Il a ensuite traversé la Manche pour devenir populaire en Angleterre dans les années 1950.

Là-bas, Shut the Box serait traditionnellement joué comme un jeu de hasard dans les pubs. 

Mais il n’est pas nécessaire de parier pour bien s’amuser !

Le jeu se joue avec deux dés et un plateau de jeu comportant des clapets mobiles numérotées de 1 à 9 (ou de 1 à 12 selon les modèles).

Le but du jeu est de fermer un maximum de clapets numérotés à l’aide des deux dés. 

En début de partie, tous les clapets sont ouverts. Le joueur dont c’est le tour lance deux dés sur le tapis et ferme le ou les battants qui correspondent à son tirage.

Il a alors la possibilité de fermer soit :

  • un seul clapet dont le nombre est égal à la somme des constellations des deux dés,
  • deux clapets, un pour chaque valeur de dé,
  • deux clapets (ou trois selon les variantes) en décomposant la valeur d’un dé (par exemple s’il obtient 7 avec un dé mention 1 point et l’autre 6 points, il a la possibilité de fermer les clapets 3 et 4).

À chaque manche, l’objectif est de rabattre le maximum de clapets. Le joueur dont s’est le tour passe la main au joueur suivant lorsque le lancer de dés ne lui permet plus de fermer de clapets.

Le ou les clapets qui restent ouverts lui indiquent son score pour sa manche. S’il réussit à retourner tous les clapets en une manche, il ne marque aucun point et chacun de ses adversaires doit ajouter 20 points à son propre score.

Le but du jeu est d’avoir le moins de points possible au bout de 10 manches. 

Vous ne souhaitez pas investir dans un jeu Shut the Box ? Utilisez, par exemple, des cartes numérotés de 1 à 9. Vous les retournerez pour matérialiser les clapets que l’on ferme. Avec un jeu de Uno coloré, cela peut être très amiusant ! 

Ce que nous aimons 

  • un jeu amusant qui permet de s’exercer au calcul mental l’air de rien mais qui nécessite malgré tout d’être stratège pour choisir le nombre de clapets à fermer et leur valeur,
  • un jeu qui existe en différentes versions, y compris en version compacte pour le transporter facilement,
  • le fait, finalement, de pouvoir jouer avec les règles décrites ci-dessus sans autre matériel que deux dés et un jeu de cartes.

Ce que l’on aime moins

  • Cela reste un jeu traditionnel sans illustration et certains enfants peuvent peut-être ne pas adhérer à l’idée de jouer avec ce type de jeu.

À noter : il existe malgré tout une belle version éditée par Djeco. Une version très compacte et peu onéreuse est proposée par le site Tout pour le jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *