Jeu Trio Ravensburger

Trio : un jeu pour muscler ses tables de multiplication et devenir champion en calcul mental


Trio est un jeu de calcul mental. Un peu comme dans le cadre d’un mot mêlé, il faut trouver trois chiffres adjacents dont la combinaison permet d’obtenir le nombre-cible tiré au sort.

La boîte de jeu contient 49 cartes carrées comportant des chiffres de 1 à 9 et 50 cartes rondes numérotées de 1 à 50 qui indiqueront le nombre-cible à calculer. 

Les 49 cartes chiffres mélangées puis disposées aléatoirement en 7 rangées de 7 cartes sur la table, faces visibles. 

Les cartes nombres-cibles doivent être accessibles uniquement face cachée.

Le premier joueur pioche l’une des cartes rondes et la pose face visible. Chaque joueur essaie ensuite de trouver trois cartes chiffres qui lui permettront de former le nombre à trouver. Pour trouver un “trio” gagnant, il faut que l’on puisse multiplier deux des trois chiffres, puis ajouter ou retirer le troisième, de manière à trouver le nombre de la carte ronde. Le résultat 32 doit être obtenu à partir de chaînes opératoires du type … × … + … ou bien … × … − … (Par exemple : 46 = 6 x 7 + 4  ;  51 = 8 x 7 – 5, etc.). Les trois chiffres doivent être alignés l’un à côté de l’autre, en ligne verticale, horizontale ou diagonale.

Le joueur le plus rapide à trouver une combinaison remporte la carte-cible. Les joueurs  passent ensuite à la carte suivante. Si personne ne trouve de combinaison, la carte ronde est écartée, et la carte suivante est dévoilée.

La partie s’arrête dès que les 50 cartes ont été remportées, ou plus tôt si les joueurs ont décidé d’une partie plus rapide d’un commun accord. Le joueur qui a gagné le plus grand nombre de cartes-cibles gagne la partie.

Tables de multiplication, calcul mental : un peu sur le mode du Compte est bon, ce jeu permet de s’exercer en s’amusant.

Oui, mais voilà. Il n’est plus commercialisé.

Trois solutions sont néanmoins possibles pour y jouer. L’acheter d’occasion, jouer en ligne grâce à une version numérique développée par un professeur ou le fabriquer soi-même.

Un site destiné destiné aux enseignants propose ceci :

Ainsi, vous l’aurez compris, il s’agit de concevoir des cartes chiffres dont le nombre varie en quantité :

5 chiffres 1
6 chiffres 2
6 chiffres 3
6 chiffres 4
6 chiffres 5
6 chiffres 6
5 chiffres 7
5 chiffres 8
4 chiffres 9

La couleur aide à rendre le jeu plus sympathique et plaisant.

(Psst : vous pouvez également utiliser les cartes d’un jeu de Uno pour composer une grille 7×7 ! )

Ensuite, il faut matérialiser des cartes-cibles, avec des nombres allant de 1 à 50.

Et le tour est joué. Il n’y a plus qu’à commencer une partie !

Pour ce qui est de la version en ligne, elle est accessible ici.

Par défaut, la grille compte 9×9 cases et propose des variantes mais il est possible de la paramétrer comme le jeu original en cochant 7×7 dans la rubrique « plateau », puis en indique « jeu d’origine » dans la rubrique « nombres » et « 50 » dans la catégorie « cible ».

Ce jeu est utilisé par certains enseignants. Éric Trouillot, professeur de mathématiques, inventeur du jeu Mathador, en parle sur son blog. Il explique l’intérêt de Trio qui fait à la fois travailler le calcul à l’endroit (trouver le résultat d’une opération) et le calcul à l’envers (retrouver une opération à partir du résultat).

« Pour fabriquer ce nombre-cible, j’utilise mes connaissances automatisées en calcul mental à l’endroit, mais j’ai parallèlement besoin d’analyser ce nombre-cible. De quelles informations je dispose à son sujet ? Ordre de grandeur ? Est-ce un nombre que je connais ? Est-il dans les tables ? Cette gymnastique subtile faite d’allers-retours entre calcul mental classique à l’endroit et calcul mental à l’envers avec des décompositions, analyse de la cible en ordre de grandeur et connaissances de ce nombre, sont créateurs de sens du nombre et de sens des opérations par les choix, notamment d’opérations, à effectuer. On est en présence d’un véritable cercle vertueux créatif avec en plus, la touche de plaisir apportée par le jeu », souligne-t-il.

En d’autres termes, jouer régulièrement à Trio permet de revisiter ses tables de multiplication et consolider ses automatismes, tout en faisant la part belle au calcul réfléchi (qui nécessite de faire des choix et d’adopter des stratégies).

Bien sûr, de nombreuses variantes sont possibles. Par exemple, le site qui invite à fabriquer son propre jeu, propose la règle alternative suivante :
-> Une étiquette-cible est piochée et placée sous la grille de 49 étiquettes. Chaque joueur cherche un trio et l’écrit sur une feuille. Le premier qui a trouvé dit : “stop” ! Si sa solution est correcte, il gagne un point sinon il perd un point. Et ainsi de suite… Le premier joueur qui cumule 10 points a gagné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *