Hex : un jeu qui allie simplicité et complexité !


Inventé en 1942 par le poète et physicien danois Piet Hein, le jeu de Hex est un jeu de stratégie abstrait, comme les Échecs et le Go, par exemple.

Il est redécouvert, en 1948, par le célèbre économiste et mathématicien américain John Forbes Nash. Depuis, il a  fasciné de nombreux amateurs de jeux combinatoires. 

Le Comité international des jeux mathématiques (CIJM) – qui organisait jusqu’en 2019 le Salon Culture et Jeux mathématiques – en a proposé une nouvelle édition en 2010.

Des règles qui tiennent en quelques phrases

Ce jeu, aux règles très simples, se joue sur un plateau en forme de losange. Les cases du plateau sont hexagonales. Deux côtés opposés du plateau sont marqués en noir et les autres sont en blanc. 

Deux joueurs s’affrontent, l’un avec des pions blancs. L’autre avec des pions noirs. 

Représentations figurants dans un document du Palais de la Découverte.


Le joueur blanc commence. Il place l’un de ses pions sur une case libre de son choix. Ensuite, chaque joueur place à son tour un ses pions sur une case libre. Le premier à avoir joint les deux bords de sa couleur a gagné : l’objectif du joueur qui détient les pions noirs est ainsi de créer une chaîne de pions noirs adjacents deux à deux connectant les deux bords noirs. De même l’objectif du joueur qui détient les pions blancs (qui commence et donc a un avantage) est de créer une chaîne de pions blancs connectant les deux bords blancs.

Les pions posés sur le plateau ne peuvent ni être pris ni être déplacés.

Comme pour le jeu de Go, il est possible de jouer au Hex sur des plateaux de taille différente. Le CIJM propose, dans son coffret, des versions 9 x 9, 11 x 11, 14 × 14 et 19 × 19 grâce à un plateau ingénieux (une face propose les trois plateaux les moins grands avec un seul plateau visible lorsqu’on le plie, l’autre face contient le plateau de 19 x 19).

Plus le plateau est grand, plus le jeu offre des parties plus riches, avec des combinaisons de jeux plus grandes.

Un jeu accessible à tous

« La complexité dans la pure simplicité, écrit un internaute au sujet du jeu de Hex. Les règles tiennent en une phrase, maîtriser le jeu demande expérience et anticipation. »

Ce jeu peut ainsi se jouer de 7 à 77 ans, et même plus. Prisé des mathématiciens (qui s’intéressent notamment aux combinaisons possibles et se posent des questions du type : “ est-ce qu’il existe une stratégie pour gagner sur un plateau 2×2”, etc.), il amuse également les plus jeunes.

« Les enfants qui savent tout juste tenir un crayon le pratiqueront avec autant de plaisir que les mordus du jeu d’échecs », peut-on lire sur un site d’enseignants qui, d’ailleurs, offre la possibilité de télécharger le jeu au format pdf.

À noter : le joueur blanc, qui commence, démarre avec un léger avantage. Pour équilibrer les chances des deux adversaires, une variante est possible : le joueur qui possède les pions noirs peut choisir, lors de son premier coup, de jouer l’inversion en remplaçant le premier pion blanc par l’un de ses pions noirs.

Mathématicien et youtubeur qui aime vulgariser les mathématiques, Mickaël Launay a mis en ligne une série de vidéos sur le jeu. Elles sont à découvrir ici.

Voici la première vidéo de sa série, présentant les règles du jeu :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *