Fabrication jeu de memory - memo

Réaliser des jeux de memory pour apprendre en s’amusant !

Jouer à un jeu de memory, aux jeux de « memo » en général, permet de développer le sens de l’observation, la concentration et bien sûr la mémoire.

Nous vous invitons toutefois à concevoir, avec votre/vos enfant(s), votre propre jeu de memory pour ajouter une dimension supplémentaire : l’apprentissage de nouvelles notions !

Car concevoir son jeu, le conceptualiser, le réaliser, le peaufiner… permet de réfléchir, d’écrire et d’enregistrer les informations traitées.

Comme l’écrit Elise Harwal, graphothérapeute auteure du livre 100 idées pour accompagner les enfants dysgraphiques (Tom Pousse, 2020), « nous mémorisons mieux quand nous écrivons à la main, car nous sommes dotés d’une mémoire corporelle. » « Quand on écrit à la main, c’est une partie plus large du cerveau qui s’active, également bénéfique à l’apprentissage des connaissances », ajoute la spécialiste du geste.

Concevoir ses propres jeux de memory offre la possibilité d’apprendre n’importe quelle notion qui peut reposer sur l’association de deux idées. 

Votre enfant a besoin de mémoriser ses tables de multiplication ? Invitez-le à composer un jeu comprenant à la fois des cartes indiquant une multiplication (9×7, par exemple) et des cartes mentionnant le produit associé (63 dans notre exemple).

Sur le site 6foisplus.com vous trouverez un dossier détaillé sur l’apprentissage ludique des tables de multiplication. Référez-vous au sous-chapitre 2.4 pour en savoir plus sur ce memory des tables à concevoir à la maison.

Et ce type de jeu peut être utilisé pour apprendre une pluralité de notions !

Il est notamment parfait pour mémoriser du vocabulaire anglais, par exemple : d’un côté un dessin ou un mot en français, de l’autre sa traduction en anglais !

Il est également possible de réviser son solfège en fabricant son propre jeu de « memo » ! Il suffit d’imprimer des portées vierges, puis de les découper de façon à pouvoir les coller sur les cartes de memory. Sur les cartes avec portée, l’enfant peut dessiner des notes (une note par carte). Sur les cartes blanches il pourra écrire le nom de ces mêmes notes en toutes lettres (en procédant deux à deux : une note musicale associée à son nom). Quelqie 28 cartes peuvent être réalisées pour 14 notes (7 notes sur deux octaves).

Ah, point important : comment disposer de cartes de jeu de memory vierges ?

Tout d’abord, il est possible de les acheter. Par exemple, sur le site Tout pour le jeu.

Pas envie d’investir ? Vous pouvez également les fabriquer ! Il suffit pour cela de découper des cartes (de 5 cm x 5 cm par exemple) dans des fiches bristol, du papier de fort grammage ou bien dans du carton d’emballage.

A vos ciseaux, feutres et tubes de colle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *